Slogan ou citation : "Rien n’est aussi puissant qu’une idée dont l’heure est venue." - Victor Hugo

Mon intérêt pour les humains et leur bien-être ont été le fil conducteur de tout mon parcours professionnel. 

 

J’ai d’abord choisi de faire mon bacc en psychologie car toute ma vie, on m’a répété que j’avais une grande capacité d’écoute et beaucoup d’empathie. Je me souviens que dès l’enfance, même les adultes (mes professeurs au primaire, par exemple) se confiaient à moi, et s’arrêtaient à mi-chemin dans leur récit en se rendant compte qu’ils étaient en train de raconter leur vie à une enfant…! 

 

J’ai bifurqué à la maîtrise après avoir réalisé mon besoin d’avoir un impact à un autre niveau qu’une personne à la fois. J’ai donc choisi pour mon deuxième cycle universitaire les relations industrielles afin de me permettre d’intervenir au niveau organisationnel. 

 

J’ai œuvré en tant que professionnelle des ressources humaines en entreprise pendant douze ans, à mettre en place des solutions permettant d’augmenter le niveau d’engagement des employés et par conséquent leur bien-être mais également leur contribution. 

 

Comme je suis allergique à la routine, je fais rapidement le tour du jardin. C’est à la fin de 2011 que j’ai décidé d’essayer quelque chose de nouveau pour moi, l’entrepreneuriat. J’ai démarré Viaconseil, une entreprise de consultation en ressources humaines pour les petites et moyennes organisations, et qui a été mon principal projet d’affaires pour les douze années suivantes. 

 

En cours de route, vers la fin de 2018, j’ai commencé à explorer le sujet des changements climatiques. Comme je suis une personne particulièrement intense, quand je m’intéresse à quelque chose, je n’y vais pas qu’à moitié. D’abord, je voulais comprendre le problème dans toute sa complexité. Ensuite, j’avais besoin de savoir quelles étaient les solutions. Des centaines et des centaines d’heures de lectures et d’écoutes de contenus produits par des scientifiques et des experts… 

En creusant le sujet, je me suis rendue compte qu’il n’y a pas de solution unique. Il devra plutôt y avoir une multitude d’actions, de projets, d’initiatives qui, additionnées, auront un impact et contribueront à nous mettre sur une trajectoire plus pérenne. Chacun peut faire sa part. 

C’est pour cette raison que j’ai choisi personnellement de bifurquer, de volontairement quitter Viaconseil, l’entreprise que j’ai fondée, avec une belle mission, une merveilleuse équipe et de belles valeurs, dans le but de contribuer encore plus directement à la métamorphose qui s’impose.  

Parce que les entreprises ont leur rôle à jouer, j’ai démarré le Mouvement Impact Québec afin de démontrer que l’on peut à la fois être en affaires et demander davantage d’ambitions environnementales et sociales de la part de nos gouvernements.  

Et parce que je crois que beaucoup des solutions qui seront nécessaires se trouvent au niveau local ou régional, j’ai choisi de joindre l’incroyable équipe de Coboom afin de contribuer au développement d’un nouvel axe de service, Adaptation, visant à accompagner les collectivités (villes, municipalités, MRC, regroupements et associations) dans cette nécessaire transition et dans le développement de leur résilience. 

Ce sera ma contribution à moi. Et vous, quelle sera la vôtre? 

error: Content is protected !!