Longtemps, on a perçu la croissance comme un des indicateurs de réussite principaux des entreprises. Cependant, avec les valeurs humaines qui reprennent le dessus et les changements organisationnels de plus en plus nécessaires, il est possible de remettre en question les paradigmes de croissance que nous connaissons. Nous vous avons concocté un petit guide des pensées magiques dont nous sommes souvent témoin, afin de vous aider à y voir plus clair.

Le danger de la croissance comme vision tunnel

La croissance a été, dans le dernier siècle, le principal indicateur de succès des entreprises ayant une structure traditionnelle. Elle était un indice que la compagnie se portait bien. Cependant, l’augmentation du chiffre d’affaires n’est pas toujours synonyme d’une bonne santé au sein de l’entreprise. Il faut prendre un pas de recul et regarder sous un angle beaucoup plus large. 

Prenons l’exemple d’une entreprise où le chiffre d’affaires augmente, mais la marge de profits diminue. Cette diminution pourrait être causée par plusieurs facteurs comme une augmentation des dépenses ou de la masse salariale. Cette baisse de profitabilité pourrait aussi traduire une diminution de l’efficacité. Avec les années, une telle situation pourrait mener une entreprise à sa perte. En se cachant derrière la croissance positive, on pourrait cependant croire que tout va bien. C’est pourquoi on peut avoir en tête la croissance de l’entreprise, mais qu’il faut également garder un œil sur sa pérennité.

 

Petit sommaire des pensées magiques

Pensée magique n° 1 : Avoir une vision déformée de la réalité

Parfois, il suffit d’être réaliste pour bien réussir en affaires. Il est important d’avoir de grandes idées lorsqu’on pense aux orientations stratégiques de son entreprise, mais rester rationnel lors de l’analyse des chiffres. Certaines entreprises se bâtissent des plans ayant des cibles d’augmentation de 15 ou même 20 % sur 5 ans, alors que l’économie croît à un niveau inférieur à 2 % par année. Il y a ici une dichotomie.

Pensée magique n° 2 : Battre la compétition

Une autre pensée magique est qu’on réussira à croître plus rapidement que nos compétiteurs. Or, nous œuvrons dans un marché de plus en plus compétitif et concurrentiel. Il faut ainsi être conscient que pour avoir une croissance hors du commun, il faut aussi avoir une offre exceptionnelle ou, encore, avoir le monopole de notre marché. 

Pensée magique n° 3 : Croître dans une économie qui stagne

Le contexte économique actuel tend à vouloir ralentir dans les prochaines années. En s’outillant et en ajustant nos attentes, il est possible d’y faire face. D’adopter une position proactive plutôt que réactive. Il faut être conscient de l’environnement économique actuel, et s’ajuster en conséquence. 

Pensée magique n° 4 : Grandir sans devoir investir

On a souvent la perception que l’augmentation des ventes années après année va de soi. Mais c’est une erreur de penser que la croissance est un processus naturel. Oui, dans les premières années, le bouche-à-oreille et l’augmentation de la notoriété de l’entreprise contribueront à sa croissance naturelle. Cependant, ce processus a des limites. 

 

Il est utopique de croire qu’on peut croître rapidement sans être prêt à investir dans notre entreprise. Le fonds de roulement normal d’une entreprise ne suffira souvent pas à financer une croissance hors du commun. Ce n’est pas seulement à coup de campagnes marketing et de bonnes idées qu’on assure la pérennité de l’entreprise. 

 

L’important est d’être conscient qu’investir continuellement est tout aussi important que l’investissement qui a été mis au démarrage de l’entreprise. Souvent, il faudra investir dans de nouveaux projets avant même de commencer à voir les retombées du projet précédent. Une pilule parfois difficile à avaler pour le flux de trésorerie, mais qui est bénéfique dans un horizon temporel plus large. 

Pensée magique n° 5 : Ignorer les facteurs environnementaux et humains 

Un aspect actuellement impossible à négliger est la crise climatique. Il n’est plus possible de se mettre la tête dans le sable : la nécessité d’agir est de plus en plus pressante. Cette crise est une bonne occasion de se questionner sur ce que nous pouvons changer dans nos entreprises pour participer. 

 

D’un point de vue humain, prendre un pas de recul sur la croissance peut nous permettre de nous arrêter et de nous demander : est-ce que mes employés sont heureux au travail ? Recommanderaient-ils à leurs proches de travailler pour mon entreprise ? Se sentent-ils valorisés dans leurs tâches ? Répondre à ces questions fournira des réponses pour amorcer une réflexion sur le bien-être des employés au travail. Cet aspect humain peut être aussi, sinon plus important que l’augmentation du chiffre d’affaires. Des employés heureux sont beaucoup plus susceptibles d’assurer que l’entreprise se porte bien et qu’elle continue ses activités à long terme. 

 

En bref, regarder seulement la croissance n’est pas une option. Il faut la regarder sans négliger la profitabilité et la pérennité, le bonheur des employés et les efforts environnementaux. Ainsi, il sera possible d’aligner les actions de l’entreprise pour assurer sa santé globale !

 

Pour rester à l’affût

Pour entendre l’histoire d’entrepreneurs qui nous inspirent, écoutez notre toute nouvelle baladodiffusion Entreprendre autrement

Pour en savoir plus sur notre/RÉVOLUTION D’AFFAIRES, suivez notre chaîne YouTube !

Si vous aimeriez en savoir davantage sur le partage de la stratégie à travers votre équipe et savoir comment nous pouvons vous aider à attirer et retenir des talents, contactez-nous !

 

error: Contenu protégé !!