Avant de vous parler des livrables, saviez-vous que le présentéisme au Québec représente environ 12 jours ouvrables par employé chaque année ! C’est 5 % de la masse salariale.

D’ailleurs, il s’agit d’une frustration pour les employés dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre, où on les force à rester sans raison jusqu’à 17 h par un beau vendredi ensoleillé. Et quel est le bénéfice pour l’entreprise ?

Un employé qui travaille 8 h par jour est-il nécessairement meilleur employé qu’un employé qui en travaille 6 ? Si la productivité était linéaire, ce serait le cas. Mais la productivité est variable et affectée par toutes sortes de facteurs, indépendants de l’entreprise: sommeil, émotions, événements, etc.

Si les heures ne garantissent pas le résultat, comment évaluer le travail de vos employés ?

Retournons sur les bancs d’école. Le travail n’était pas évalué sur le temps passé à le réaliser, mais sur le rendu, le résultat. On évaluait le livrable et on se moquait du temps passé. Mais ce système a été oublié ensuite, comme beaucoup de choses à l’école…

Qu’est-ce qu’un livrable alors ?

Un livrable est le résultat tangible ou intangible d’une activité. Ça peut être un produit transformé, une analyse réalisée, une rencontre animée, etc. L’accomplissement de ces livrables permet à l’entreprise d’évoluer. Le concept est applicable à toutes les fonctions : ventes, production, comptabilité, etc.

Chez COBOOM, on parle de livrable à valeur ajoutée, c’est-à-dire qui apporte une valeur au client, pour laquelle il est prêt à payer. Les activités à non-valeur ajoutées sont exclues des livrables pour encourager à les optimiser : réunions de coordination, rédaction de rapports internes, etc.

Attention, le concept de valeur ajoutée est bon dans le cas des postes qui participent à la création de valeur pour le client. Certains postes, tels que la comptabilité ou le marketing, devront utiliser une définition plus large de la valeur ajoutée : qui apporte de la valeur pour l’entreprise. Ex. : réaliser une brochure pour les ventes, entrer les comptes recevables, etc.

Un livrable représente une certaine unité de temps ; nous avons choisi de fixer cette unité à une demie journée (3h). L’employé est libre de le réaliser en autant de temps qu’il le souhaite, selon sa capacité à être productif.

Planifier sa semaine en livrables

Chez COBOOM, la semaine de travail n’est plus planifiée en heures, mais en quantité de livrables à réaliser. Nous estimons qu’une semaine de travail correspond à 9 livrables à valeur ajoutée, plus 1 livrable de réunions internes.

Un peu de calcul: 9 livrables d’environ 3 h., donc 27 h. de valeur ajoutée sur une moyenne de 40 h. de travail par semaine… Cela fait 67,5 % de valeur ajoutée, ce n’est pas rien !

Ainsi, chaque employé planifie sa semaine à l’avance et arrive le lundi prêt pour faire… l’équilibrage!

L’esprit d’équipe est une valeur essentielle pour nous et nous aimons la vivre au quotidien. Les livrables ont immensément simplifié l’équilibrage de notre charge de travail à l’interne. Mais pour que le système fonctionne, les livrables de chacun doivent être visibles de tous… Grâce aux post-it!

Avec ce système, nous échangeons des livrables et discutons ouvertement des priorités. Il n’y a plus de priorités individuelles ; il y a des priorités d’équipe ! Cela favorise la remise en question, la collaboration, et l’équilibre de travail.

En passant à la gestion par livrables, nous avons augmenté la valeur ajoutée pour nos clients, tout en réduisant nos heures de travail. C’est ça une révolution d’affaires. Prêt pour la vôtre?

Pour en savoir plus sur notre / RÉVOLUTION D’AFFAIRES , suivez notre chaîne YouTube !

Si vous aimeriez en savoir davantage sur la gestion par livrables, contactez-nous !

 

error: Contenu protégé !!