Développée en 2001 par Brian Robertson, auteur du livre Holacracy: The New Management System for a Rapidly Changing World, l’holacratie est une structure organisationnelle innovante qui permet aux entreprises de s’adapter naturellement aux défis du 21e siècle.

Elle remet en question la traditionnelle pyramide top down qui rend les entreprises lourdes et archaïques.  

Plusieurs entreprises ont pris le chemin de l’holacratie dont Danone, Zappos, Catorama et, plus récemment, JPD Conseil.

Le principe

L’holacratie est une structure semblable au corps humain.

L’entreprise représente l’humain et ses fonctions sont les organes.

Comme un corps humain qui a besoin de ses différents organes pour fonctionner, votre entreprise a besoin de ses différentes fonctions (ventes, marketing, finances, production, etc.)

Ces organes ont tous des rôles et responsabilités spécifiques qui permet une réaction instantanée lors d’une urgence.

Il n’est donc plus nécessaire d’attendre l’approbation d’un supérieur avant de régler un problème. Vous pourrez désormais cesser d’être un chef pompier. En tant qu’entrepreneur, vous devez aussi travailler SUR votre entreprise et plutôt que seulement DANS votre entreprise.

Comment mettre en place l’holacratie?

1. Définir les règlements

Vous devez céder votre autorité aux règles du jeu.

Votre rôle consiste à définir la raison d’être de votre entreprise.

Toutes les décisions devront respecter cette raison d’être. Les responsabilités de vos gestionnaires et employés sont définies à l’aide d’un RASCI pour limiter les demandes d’approbation des supérieurs.

2. Créer les organes vitaux de votre entreprise nommées cercle

Chaque entreprise est unique. Voici quelques exemples de cercles :

  • Gouvernance
  • Ventes
  • Marketing
  • Ressources humaines
  • Finances
  • Production
  • etc.

3. Identifier les rôles dans chaque cercle

Le secrétaire prend en note les sujets abordés et les prises de décision de chaque réunion

Le facilitateur connaît toutes les règles de l’holacratie et guide les réunions afin de les faire respecter.

Le représentant sert de liaison entre les différents cercles notamment entre ceux de la gouvernance et des opérations.

4. Planifier les réunions pour assurer le bon fonctionnement des organes

Le Cercle de la gouvernance (1x/mois)

  • Objectif : Avoir une structure organisationnelle qui répond aux problèmes vécus dans un environnement constamment en mouvement
  • Actions :
    • Élire ou revoir les rôles (secrétaire, facilitateur & représentant) dans les cercles
    • Créer ou revoir les règlements dans les cercles
    • Créer ou retirer des cercles ou sous-cercles.

Les Cercles tactiques (1x/semaine)

  • Objectif : Assurer le bon fonctionnement des opérations tactiques
  • Actions :
    • Suivre les indicateurs de performance
    • Suivre les différents projets et actions
    • Régler les problèmes dans le cercle.

 

Si vous avez aimé ce billet, faites-en profiter votre entourage en le partageant sur les médias sociaux.

Vous aimeriez en savoir plus sur un sujet touchant l’innovation ou la planification stratégique ? Parcourez notre section Planification stratégique !

error: Contenu protégé !!