Malgré son âge vénérable, l’organisation scientifique du travail popularisée par l’ingénieur américain Frederick W. Taylor à la fin du 19e siècle est encore omniprésente dans nos organisations.
À titre d’exemple, la majorité des projets d’informatisation s’appuient sur les principes de l’organisation scientifique du travail pour analyser, standardiser et informatiser le travail.
Votre structure organisationnelle est un reflet de la parcellisation du travail prônée par l’organisation scientifique du travail.
L’aménagement de vos lieux de travail est également fortement influencé par l’organisation scientifique du travail.
Les idées de vos employés pour améliorer l’organisation de leur travail sont aussi peu sollicitées et mises en œuvre. Selon les statistiques de l’Employee Involvement Association, seulement 10 % de vos employés suggèrent en moyenne 1,4 idée d’amélioration chaque année. Uniquement 1/3 de ces idées sont implantées.

Pourtant, tout a fortement évolué depuis la fin du 19e siècle.

D’autres formes d’organisation du travail mieux adaptées au 21e siècle ont depuis été développées. Elles sont toutefois peu connues et utilisées. L’autogestion est l’une d’entre elles.
L’autogestion place vos employés au cœur du processus décisionnel concernant leur travail. L’autogestion part de l’idée que les personnes touchées par une décision sont les mieux placées pour la prendre.

Les bénéfices de l’autogestion

  1. Augmente la productivité
  2. Diminue le roulement de personnel
  3. Facilite la croissance de votre entreprise

Vos gestionnaires devront pratiquer la philosophie de gestion du LEAN Leadership pour soutenir vos employés dans l’autogestion.

La mise en œuvre de l’autogestion

  1. Utilisez la planification stratégique Hoshin Kanri et l’arbre du but pour définir votre vision et vos objectifs stratégiques et tactiques.
  2. Faites confiance à vos employés pour définir et mettre en œuvre les changements nécessaires à l’atteinte de vos objectifs tactiques à l’aide du Kata d’amélioration de Toyota.
  3. Faites participer activement vos employés dans la gestion au quotidien de leur travail pour atteindre vos objectifs opérationnels à l’aide du cycle PDCA.
  4. Encouragez vos employés à améliorer l’organisation de leur travail un petit pas à la fois avec le Small Kaizen.

Mettre en place l’autogestion demande du temps et beaucoup d’efforts. Soyez patients et ne vous découragez pas!
Si vous avez aimé ce billet, faites-en profiter votre entourage en le partageant sur les médias sociaux.
Vous aimeriez en savoir plus sur un sujet touchant l’innovation ou l’excellence opérationnelle ? Parcourez notre section Excellence organisationnelle et opérationnelle !

Add Comment