Surmontez la résistance au changement avec la matrice de Goldratt

[et_pb_section admin_label= »section »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Text »]

Tous les changements, même positifs, peuvent déclencher une réaction communément appelée Fight, Flight or Freeze chez vos gestionnaires et employés.

Cette réaction de lutte, de fuite ou de paralysie au changement est normale et même essentielle à notre survie.

Découvrez la raison de cette réaction

Le cerveau humain est un organe extraordinaire et complexe. Nous avons en fait 3 cerveaux…

  1. Le cerveau reptilien
  2. Le cerveau mammifère ou limbique
  3. Le cerveau humain ou cortex.

Jean-Pierre Dubé - Cerveau humain

Le cerveau limbique est composé d’une structure appelée l’amygdale. La fonction essentielle de l’amygdale est de décoder les signaux qui pourraient nous menacer et de déclencher notre réaction de lutte, de fuite ou de paralysie.

Ce mécanisme d’alarme a permis à nos lointains ancêtres de réagir aux dangers présents dans leur environnement.

Le problème avec l’amygdale aujourd’hui, c’est qu’elle déclenche la sonnette d’alarme chaque fois que nos habitudes de vie ou de travail sont changées.

La lutte, la fuite ou la paralysie est donc une réponse naturelle, universelle et inévitable lorsque nous sommes confrontés à un changement.

NOTE : Résister à un changement ou à une amélioration ne signifie pas que le gestionnaire ou l’employé est incompétent ou est étroit d’esprit.

Le créateur de la théorie des contraintes (TOC), le Dr Eliyahu Goldratt, a décrit dans son livre « Isn’t It Obvious« , une matrice pour mieux comprendre et surmonter les résistances au changement.

Jean-Pierre Dubé - Matrice de résistance au changement d’Eliyahu Goldratt

Suivez les 4 prochaines étapes pour surmonter les résistances

Regardez le changement avec le regard des autres.

Étape 1 – Le quadrant en bas à gauche

  • Comprenez les avantages pour vos gestionnaires et employés de ne pas changer.
  • Préparer un plan de communication pour minimiser la perception de confort.

Étape 2 – Le quadrant en bas à droite

  • Définissez les problèmes et les frustrations vécus par vos gestionnaires et employés.
  • Mettez de l’emphase sur ces problèmes et frustrations dans vos communications.
  • Vos gestionnaires et employés sont constamment contraints de faire plus avec moins.
  • Plusieurs travaillent de longues heures pour éteindre des feux et répondre à des demandes toujours pressantes.
  • Chaque jour, ils voient votre entreprise gaspiller des ressources, rendre des clients insatisfaits et rater des opportunités d’économiser temps et argent sans broncher.

Étape 3 – Le quadrant en haut à gauche.

  • Répondez à la question « Qu’a-t-il pour eux ? (What’s in It for Them?) »
  • Communiquez avec franchise les avantages POUR vos gestionnaires et employés de changer.

Étape 4 – Le quadrant en haut à droite.

  • Définissez les efforts et les risques de changer pour vos gestionnaires et employés.
  • Trouvez des solutions pour réduire ces efforts et risques perçus ou réels.
  • Communiquez ces solutions le plus tôt possible.
  • N’attendez pas la levée des boucliers.

Jean-Pierre Dubé - Matrice de résistance au changement d’Eliyahu Goldratt

Comme présentée, une bonne communication est la solution. N’oubliez personne. Une seule personne peut faire ou défaire votre changement. Le changement s’opère une personne à la fois.

 

Répondez à 18 questions et découvrez si vous êtes prêt à lancer un important changement dans votre organisation.

 

 

Vous aimeriez en savoir plus sur un sujet touchant l’innovation ou l’excellence opérationnelle. N’hésitez pas à nous soumettre votre sujet pour la rédaction d’un futur billet.

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine du contenu exclusif et GRATUIT sur l’innovation et l’excellence opérationnelle.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Add Comment

error: Contenu protégé !!