Vos gestionnaires sont constamment contraints de faire plus avec moins. Plusieurs travaillent de longues heures en mode « panique » afin d’éteindre des feux et de répondre à des demandes toujours pressantes.
L’ironie, c’est que peu d’entre eux mettent à contribution leur ressource la plus précieuse.
En effet, rares sont vos gestionnaires qui s’en remettent à leurs employés pour améliorer la bonne marche de votre organisation. Certains préfèrent étouffer les initiatives de leurs employés au lieu de les encourager.
Pourtant, les vrais experts, ce sont vos employés. Ils ont une connaissance approfondie du travail qui leur vient de leur expérience quotidienne.
Chaque jour, vos employés voient votre organisation gaspiller des ressources, rendre des clients insatisfaits et rater des opportunités d’économiser temps et argent sans broncher.
La plupart de ces problèmes et opportunités d’amélioration sont relativement petits. Ils sont d’ailleurs trop petits pour préoccuper vos gestionnaires. Leur accumulation vous empêche toutefois d’atteindre l’excellence.
Vos employés ont des idées simples et économiques pour régler ces problèmes et saisir ces opportunités d’amélioration. Cependant, ils ont rarement la chance de les mettre en oeuvre.
Depuis la première boîte à suggestions en 1886, divers programmes ont été conçus pour tirer parti du potentiel créatif des employés. La plupart se sont soldés par un échec.
Malgré les nouvelles technologies, le principe n’a pas changé en plus de 120 ans. Les organisations cherchent de nouvelles idées qui mèneront à d’importantes améliorations ou innovations.
Malheureusement, ce genre d’innovation est une denrée rare comme en témoignent les chiffres suivants :

  1. Seulement 1 employé sur 10 suggère  en moyenne 1,4 amélioration par année.
  2. Seulement 1 amélioration sur 3 est mise en œuvre.

Dans les meilleures organisations:

  1. 3 employés sur 4 suggèrent en moyenne 48,9 améliorations par année.
  2. Près de 9 améliorations sur 10 sont mises en œuvre.

Chiffres tirés d’une recherche réalisée en 1989 par l’Association japonaise des ressources humaines et le rapport statistique 2008 de l’Employee Involvement Association (États-Unis). Nos discussions depuis 20 ans avec plusieurs centaines de dirigeants confirment ces chiffres.

Add Comment

error: Contenu protégé !!